jeudi 18 janvier 2018

Pour que tu me reviennes de Julie C. COMBE






Julie C. COMBE

Pour que tu me reviennes














4ème de couverture :
Lyon, 2016. Dans les Monts d’Or, la vie semble paisible au manoir Saintclair. Cette famille de riches entrepreneurs est à la tête de la multinationale la plus puissante du pays depuis plusieurs générations. Cependant, la fortune et la renommée ne suffisent pas à épargner leur belle destinée. À la tête de l’empire familial, Gabrielle Saintclair livre le combat le plus difficile de sa vie. Rongée par le cancer, elle s’enfonce encore plus dans la tourmente lorsque sa nièce, qu’elle a élevée comme sa propre fille, disparaît à la sortie de l’école. En charge de l’affaire au SRPJ de Lyon, le lieutenant Santana devra mener l’enquête en s’efforçant de ne froisser ni sa hiérarchie, ni la susceptibilité des Saintclair.
Pendant ce temps, de jeunes filles séquestrées dans une cave humide attendent leur heure...






Encore une auteure que j'avais envie de lire, décidément Fleur Sauvage exauce souvent mes vœux.

Elia a disparu, elle n'est pas rentrée du lycée. La jeune fille qui a perdu ses parents dans un accident de voiture vit chez sa tante.

La pression est énorme pour la police, la famille Saintclair est extrêmement fortunée, ce qui n'est pas un avantage pour eux dans ce cas là.
La liste des causes de la disparition d'Elia est d'autant plus élargie.

Santana est un flic assez pénible dans le sens où il est dépourvu de finesse.
J'avoue avoir souri sur plusieurs passages, il est sûrement efficace, mais il met les pieds dans le plat à chaque fois c'est un vrai boulet. 
En plus de ça, il y a une bonne dose de provocation volontaire.

Gabrielle, la tante d'Elia est une jeune femme dure et froide qui se sait condamnée par une tumeur au cerveau.
J'ai aimé voir se fissurer ce carcan de dignité, cette obligation de maintien en toutes circonstances due à son rang, à cette famille de bourgeois.
A la base elle est détestable et il m'a été bien agréable de la voir prendre forme humaine par moment.
J'ai également été touchée par l'histoire de son infirmière, tellement d'actualité...

Coïncidence, ma fille joue avec son Rubik's cube en ce moment, je ne peux pas m'empêcher de le regarder de travers désormais.
Mais, vous vous dîtes : de quoi elle parle? Et bien il faut lire le livre pour le savoir.

La fin me laisse sur plusieurs sentiments et le plus fort est agréable, j'ai passé un excellent moment de lecture, les autres sont liés à l'histoire, je ne vous les livrerais pas ils m'appartiennent.




Julie C. COMBE vit à Meyzieu (69) et est née au début des années 90 menant une carrière professionnelle dans le domaine de la communication. Telle un Rubik's cube, sa vie est morcelée en petits compartiments qui forment une entité complexe. Elle partage son temps entre la danse, l'écriture, l'audiovisuel, quelques accords de guitare et, bien sûr, son entourage. Initiée très tôt à la lecture de polars, elle commet son premier meurtre sur papier à l'âge de 15 ans avec plusieurs nouvelles. Quelques années plus tard, " J'irai brûler en Enfer " sort aux Editions Velours, lui valant le prix Espoir Féminin Dora-Suarez en 2014, et faisant de " Pour que tu me reviennes " un thriller très attendu.

lundi 15 janvier 2018

Polar'Osny - Le festival du roman policier 2018

Samedi 20 janvier 2018, ne ratez pas 
le festival du roman noir "Polar'Osny" 
de 10h à 20h, au forum des arts à Osny (95).



Le programme a de quoi vous faire saliver dédices, conférence, remise de prix....

Auteurs présents :
Armelle Carbonel, Ciceron Angledroit, Sandrine Collette,
François-Xavier Dillard, Henri Duboc, Christophe Dubourg, Didier Fossey, Bob Garcia, M.A. Graff­, Philippe Hauret, Jean-Michel Lecocq, Sandra Martineau, Chris Nerwiss, Gilbert Noguès, Stanislas Petrosky, Fabrice Pichon, Jean-Christophe Portes, Frédéric Révérend,
Guillaume Richez, Sandrine Roy, Roland Sadaune,
Jean-Louis Serrano, Danielle Thiery, Lou Vernet.



Il reste peu de temps mais vous pouvez encore voter pour votre couverture préférée, j'ai eu la chance de mettre mon grain de sel dans la sélection.


Blogs en stock est fier d'accueillir Le shoot de Loley. Si vous connaissez Loley, vous ne serez pas surpris par la chronique qu'elle a choisi de mettre en avant pour Polar'Osny:  celle du dernier polar de Sire Cédric, 
"Du feu de l'enfer". 
Loley est aussi co-fondatrice du Cercle Littéraire des Utopistes Blogueurs et présidente de l’association Fusion Lecture. Elle est connue comme le loup blanc dans le petit monde du polar : certains auteurs glissent son prénom dans leur roman en guise de clin d'oeil. 
D'autres n'hésitent pas à faire la queue dans les salons pour l'approcher 😉.  La preuve en image avec Olivier Norek, Nicolas Lebel, Claire Favan, Franck Thilliez, Gilles CAILLOT, Barbara Abel, Laurent Scalese et Samuel Delage.





vendredi 12 janvier 2018

Les loups et l'agneau de Christophe DUBOURG





Christophe DUBOURG

Les loups et l'agneau
















4ème de couverture :
1981. Borg traque inlassablement sa princesse. Il a l’espoir de trouver en de très jeunes filles la pureté et l’innocence auxquelles il aspire tant. Mais, invariablement, ses proies le déçoivent. Surgit alors Slavko, son double diabolique. Lui se charge du sale boulot. Pour multiplier les chances de trouver une véritable princesse, Borg décide de gagner une grande ville : Caen. C’est là que son destin croise celui de Jean. L’homme est un ancien mercenaire aguerri rongé par les fantômes de son passé. Sa nouvelle cible ? Robert Chevallier. L’homme est marié et père d’Alice, huit ans et demi. En acceptant ce contrat, le tueur d’élite ne se doutait pas qu’à son tour, il deviendrait une proie.






Encore une envie de découvrir un nouvel auteur, c'est chose faite, voici mon avis.

Audrey est une jeune fille insouciante, exaltée et inconsciente.
Elle est la seule amie d'un nouveau venu dans le village, "un étranger".
Il la prend pour une princesse, mais Audrey n'est pas celle qu'il imagine, alors il l'attire dans un endroit isolé et la tue.
Borg va continuer sa quête de princesses...

Le sujet est dur, très dur, j'y suis sensible et prête à poser mes tripes sur la table pour hurler tout ce que ça m'inspire.
Ces êtres qui violentent et tuent des enfants me révulsent à un point inimaginable.
Les scènes ne sont pas détaillées, ça en fait un bon roman noir et ça se digère relativement bien.
J'appréhende toujours quand j'y suis confrontée, j'ai vite été rassurée, les auteurs savent doser et gérer.

Je me suis sentie tellement impuissante face à ce qui arrive aux personnages, complètement désemparée.
L'auteur les malmène, c'est le moins que l'on puisse dire.
Borg est vraiment la pire créature qui soit, il ne peut pas être humain, il relève du monstre, tout est monstrueux en lui, tout...
Pour faire clair il est parfait.

Vous connaissez les poupées "Audrey"? Ça fait d'autant plus froid dans le dos que c'est mon prénom, il faudra les découvrir par vous-même, même sous la torture je n'en dirais pas plus.




Je suis un passionné de cinéma en général, de polar en particulier, toutes périodes confondues. Hitchcock, Lang, Clouzot, Friedkin, le cinéma des années 40, 50, 60, 70, 80... 
Je me suis naturellement tourné très tôt vers l’écriture du roman policier, un genre qui permet toutes sortes de fantaisies et qui propose un panel d’histoires très vaste. Cinéphile, gros lecteur, je revendique ainsi plusieurs influences, affectionne différents styles. Autodidacte, j'ai publié une nouvelle à compte d’auteur : « Blind test » parue aux éditions Edilivre en 2016. J'ai par ailleurs terminé second au concours de nouvelles du salon de Noeux-les-Mines en février 2017.
Mon premier roman «  Les loups et l'agneau » est paru le 28/08/2017 dans la collection Polars en Nord aux éditions Ravet-Anceau.
Je travaille actuellement dans une librairie papeterie à Caen dans le Calvados.